Nos communiqués

01
déc.

Énoncé économique fédéral : De l’aide importante pour les entreprises et des efforts supplémentaires pour aider des secteurs-clés

Rouyn-Noranda, le 1 déc. 2020 -

ÉNONCÉ ÉCONOMIQUE FÉDÉRAL

De l’aide importante pour les entreprises

Des efforts supplémentaires pour aider des secteurs-clés

Rouyn-Noranda, le 1er décembre 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) accueillent favorablement bon nombre des mesures annoncées lors de l’énoncé économique par la ministre des Finances du Canada, l’honorable Chrystia Freeland. Dans le contexte de crise sanitaire, certains ajustements seront nécessaires pour les prochaines actions gouvernementales.

La FCCQ et la CCIRN souhaitent que les gouvernements s’assurent que les sommes budgétées se rendent sur le terrain rapidement. De nombreux entrepreneurs attendent avec impatience les sommes qui leur permettront de se relever et de contribuer à revigorer l’économique québécoise.

« Les mesures annoncées ont de quoi rassurer les entreprises de certains secteurs qui ont besoin d’un coup de pouce. Cela dit, les sommes promises doivent être versées rapidement et une attention particulière doit être portée aux secteurs en plus grande difficulté. On remarque des oubliés dans les secteurs aériens et touristiques. En période de crise, les gouvernements ont la responsabilité d’intervenir dans leur économie pour atténuer les impacts et préparer le redémarrage », déclare Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Le président de la CCIRN, David Lecours, considère pour sa part que « certaines industries ont été beaucoup plus touchées que d’autres et qu’elles sont déjà très endettées. Il leur faut de l’aide sous une forme autre qu’un prêt pour survivre et se sortir dignement de la pandémie ». La CCIRN salue par ailleurs l’annonce de fonds supplémentaires touchant Internet haute vitesse pour les grands projets à impact élevé. « Nous espérons que ces sommes se refléteront dans la région, où l’enjeu est de taille », indique M. Lecours. .

Subventions salariales prolongées

Le gouvernement propose d’accroître le taux maximal de subvention salariale à 75 % et de prolonger l’application de ce taux jusqu’au 13 mars 2021. La FCCQ et la CCIRN croient que cette prolongation était importante pour les entreprises qui subissent toujours les conséquences de cette deuxième vague et des pertes de revenu importantes. En plus de clarifier et de simplifier l’accès à cette aide, les deux organismes demandent au gouvernement fédéral d’assurer la continuité de ce programme d’aide autant que possible, selon les besoins et les secteurs économiques qui nécessiteront l’accès aux subventions salariales au-delà de l’échéancier fixé.

Aéroports et grands transporteurs

Les enveloppes réservées aux aéroports en région et aux transporteurs régionaux constituent une bonne nouvelle aux yeux du président de la CCIRN. « Comme la FCCQ, j’aurais par contre souhaité que l’aide directe aux grands transporteurs aériens soit présentée à l’intérieur de l’énoncé économique », mentionne M. Lecours.

Privilégier l’aide directe en tourisme

Les grands hôtels québécois ont vu leurs clientèles de voyageurs internationaux et de congressistes pratiquement disparaître depuis le mois de mars. Ce secteur important de l’hébergement touristique est encore trop souvent laissé de côté dans la crise actuelle. Pour l’instant, l’aide promise par Ottawa se limite à des prêts. Selon la FCCQ et la CCIRN, c’est d’une aide directe dont les hôteliers et les entreprises touristiques ont besoin. L’aide annoncée pour les travailleurs des secteurs événementiel et artistique est par contre encourageante, eux qui sont au cœur de l’offre touristique du Québec.

Importance d’avoir des cibles pour mesurer les finances publiques

La FCCQ et la CCIRN prennent acte du déficit prévu et considèrent que la mise en place de cibles et d’indicateurs de contrôle des dépenses est importante. Elles croient que le ratio dette/PIB doit rester le plus bas possible et se maintenir dans la moyenne des pays de l’OCDE. Devant l’ampleur de la situation, elles souhaitent que le gouvernement fédéral ait une communication régulière sur l’état des finances publiques. Quant aux mesures d’équité fiscale pour les entreprises annoncées pour 2021 et 2022, elles sont bien reçues.

Des investissements importants pour favoriser l’achat local

Stimuler l’achat local représente une condition importante pour atténuer les impacts de la crise immédiate et pourrait permettre à un maximum de commerçants locaux de passer au travers de la tempête, pour reprendre le rythme de leurs opérations plus rapidement. « Nous nous réjouissons de cette annonce qui viendra renforcer les campagnes de promotion de l’achat de local chez nous. C’est un des maillons clés pour permettre à nos commerces de sortir la tête de l’eau le plus rapidement possible. Nous devons faire le maximum pour soutenir cette tendance » conclut M. Lecours.

À propos :

La CCIRN est un regroupement volontaire de gens d’affaires, de commerçants et de personnes qui partagent sa mission et sa vision. Elle est financée par ses cotisations, ses commanditaires et les revenus de ses activités. La Chambre compte plus de 1100 membres issus de tous les secteurs d’activités de la région. Notre organisme est affilié à la Chambre de commerce du Québec. Pour plus d’information, visitez le www.ccirn.qc.ca.

-30-

Source

Pascal Lafortune

Gestionnaire des communications, CCIRN

819-797-0000, poste 229

Info et entrevues

David Lecours

Président, CCIRN                                                          

819-797-5222

 

 

Merci à nos partenaires financiers

Fiers de contribuer à la prospérité des entreprises et de la MRC Rouyn-Noranda