Mot du président

Transport aérien

Transport aérien

À l’invitation et en compagnie de la Ville de Rouyn-Noranda, j’ai participé à une rencontre en septembre convoquée à Val-d’Or par La Fédération québécoise des municipalités en prévision du Sommet sur le transport aérien régional qui se déroulera à Québec en février 2018. L’activité était animée par le préfet du Témiscamingue, Arnaud Warolin. Des délégations de Val-d’Or et d’Amos étaient aussi présentes, préoccupées par les coûts exorbitants des billets d’avion et le fait que l’Abitibi-Témiscamingue soit ainsi défavorisée.

On retiendra qu’il y a eu consensus autour du maintien des deux aéroports d’importance dans la région, soit ceux de Val-d’Or et de Rouyn-Noranda. Les gens se sont aussi entendus sur le fait de ne pas les catégoriser, donc de ne pas leur donner de vocation spécifique. Tous ont également convenu qu’il faut travailler à leur donner un statut d’aéroport stratégique dans le cadre du développement du Plan Nord. Cette voie ouvrirait, vous le comprendrez, la porte à certains programmes de financement.

Rencontre avec Hydro-Québec

Le 20 septembre dernier, la Chambre réunissait une délégation dirigée par le président d’Hydro-Québec TransÉnergie, Marc Boucher. Il était accompagné pour l’occasion de ressources techniques. Plusieurs entreprises minières avaient été invitées afin de discuter des développements futurs du secteur minier dans la région et faire connaître leurs besoins en approvisionnement en énergie. Ce fut une excellente rencontre.

Pénurie de main-d’œuvre dans la région

La Chambre travaille actuellement sur un projet d’envergure régionale touchant la pénurie de main-d’œuvre qui affecte la région. J’ai récemment rencontré le ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue, Luc Blanchette, qui est lui aussi préoccupé par la problématique. Au cours des semaines à venir, nous prendrons contact avec les présidents des chambres de commerce de la région afin de discuter du dossier.

Saviez-vous que les résidents de Rouyn-Noranda ont vu leur revenu médian croître de 20 % entre 2005 et 2015, soit la hausse la plus importante à travers la province pendant cette période ? Une telle statistique peut s’avérer fort positive pour aider la cause du recrutement d’une main-d’œuvre qualifiée.

Terrains domiciliaires

La Chambre est très préoccupée par le déploiement de Falco à Rouyn-Noranda en raison du peu de terrains domiciliaires qui y sont disponibles. Bien sûr, l’implantation des activités de Falco dans notre municipalité est une très bonne nouvelle, mais nous souhaitons travailler en étroite collaboration avec les courtiers et les développeurs immobiliers afin d’attirer chez nous une main-d’œuvre provenant de l’extérieur. Une pénurie de main-d’œuvre peut être très coûteuse. Nous devrons donc faire preuve de créativité pour contourner ce problème majeur qui préoccupe également les autorités de la ville de Rouyn-Noranda. C’est pourquoi la Chambre est ouverte à rencontrer les élus municipaux au sortir des élections à venir afin de réfléchir aux options possibles qui peuvent s’offrir pour faciliter l’accueil de nouveau personnel. 

Les nouveaux élus doivent garder en mémoire que la ville vise une population de 60 000 habitants en 2028 et que pour atteindre cet objectif, il faudra développer de nouveaux terrains et investir dans les infrastructures nécessaires.

Transfert d’entreprises

Le transfert d’entreprise est une préoccupation constante pour la Chambre. Nous avons donc été ravis lorsque le comité Relève en affaires a organisé un 5 à 7 le 12 septembre dernier pour traiter du sujet. La conférence, une première pour les membres du comité, s’adressait tant aux entrepreneurs cédants qu’aux entrepreneurs repreneurs ! Bravo à la présidente du comité Relève, Mylène Limoges, pour cette très belle initiative. Les précieux conseils d’Alain Chevalier, conseiller senior au Centre de transfert d’entreprise du Québec et de ses collaborateurs, Dominique Renaud et Christian Goulet, ont été très appréciés par les quelque 80 personnes qui étaient présentes à l’activité. Gageons que cette formule sera reprise prochainement.

 

 

Merci à nos partenaires piliers